Contact

Les rendez-vous se déroulent au cabinet à Bordeaux, climatisé et rafraîchit en huiles essentielles propices à la détente.

Chaque séance dure au minium une heure et permet dès la première séance de répondre à toutes vos questions, de saisir vos besoins et d'avancer ensemble vers l'objectif désiré.

Les séances d'hypnothérapie permettent de cibler efficacement et durablement les solutions requises, au cours généralement de deux à six rendez-vous.

Contactez-moi :

23 rue Famatina

33200 Bordeaux

myriam.ballarati@gmail.com \\ Prise de RDV au 06 10 58 13 31

 

Bordeaux - Mérignac - Bègles - Pessac

Horaires

Lundi      9h00 - 18h00

Mardi      9h00 - 18h00

Mercredi Fermé

Jeudi       9h00 - 18h00

Vendredi 9h00 - 20h00

 

Tarifs

Consultation adulte : 80 euros

Consultation enfants et ados : 65 euros

Séance découverte : 50 euros

Pack 5 séances : 300 euros

Séance à domicile: + 50%  dans la tarification

​Votre mutuelle rembourse peut-être la séance. Renseignez-vous auprès de celle-ci.

Le travail en hypnose ne remplace en aucune manière un avis ou traitement médical.

​L’hypnose peut vous aider et venir en complément de traitement prescrit par votre médecin, n’hésitez pas à lui en parler.

© 2019 par Pyrénées Digitales

L'hypnose pour vous aider à surmonter le deuil et/ou la séparation

La période du deuil consiste à se donner le temps nécessaire et suffisant pour accueillir tout autant sa souffrance que sa guérison. Guérir de sa ou de ses blessures implique en effet une traversée intérieure, un cheminement durant lequel les questions sur le sens et la finitude de la vie se posent brutalement.

Faire le deuil d'une personne, d'une relation, d'un travail, d'un confort de vie, d'une capacité physique...voilà autant de situations pour lesquelles le décès, la perte, la séparation, le divorce peuvent complètement dévaster une personne.

Les facteurs tels que l'intimité de la relation, sa durée, le ressenti injuste, la blessure de la trahison, la soudaineté et la rapidité de la perte peuvent engendrer une douleur extrême, car il s'agit, rien de moins que de:

  • renoncer brutalement à une réalité, une harmonie, un équilibre

  • accepter de se réinventer seul( e) ou en couple

  • se sentir à nouveau en sécurité, être solide et prendre la responsabilité de ses actes et de leurs impacts

Selon Elisabeth Kuber-Ross, psychologue et pionnière dans la compréhension des phases du deuil, il existe 7 étapes entre le choc de l'annonce et la reconstruction de la personne. Ces étapes s'inscrivent dans une logique de temps et de guérison propres à chacun.

 

  1. L'annonce de la mort, de la fin d'une relation ou d'une situation constitue le choc et génère une émotion de sidération. La souffrance est extrême et s'accompagne du sentiment d'incapacité à s'imaginer pouvoir traverser cette émotion. Les troubles du sommeil, de l'appétit sont fréquemment constatés.

  2. Le refus de croire en la mort ou la perte est la deuxième étape. le déni est une phase courte mais cruciale dans le processus d'acceptation.

  3. Surviennent alors le marchandage et la colère qui se caractérisent par une attitude de révolte, envers soi et envers les autres. En fonction des croyances propres à chacun, les personnes peuvent tenter de marchander un retour à la situation d'avant, avec une puissance supérieure. C'est une période de fortes contradictions, d'agressivité et d'envies de vengeance. Dans cette étape, se joue la confrontation, la colère intérieure de la personne face à l' impossibilité de revenir en arrière.

  4. La tristesse, la peur et le désespoir constituent cette période durant laquelle la personne se demande comment elle va vivre seule ou vivre différemment.

  5. La résignation est ce moment où la lutte prend fin, la personne commence à faire le point sur ce qui fonctionne dans sa vie, elle se fixe des objectifs; elle reprend confiance en elle, elle accepte et choisis...

  6. L'acceptation survient alors et permet à la personne de retrouver sa vitalité, son énergie de vie.

  7. Mieux se connaître, être à sa place dans sa vie, voilà l'enjeu de la reconstruction. L'énergie coule de nouveau et l'estime de soi remonte.

 

Ces phases ne sont pas linéaires, elles peuvent, d'une personne à l'autre, se chevaucher ou se répéter.

Pourquoi l'hypnose peut être utile et aidante ?

Il peut arriver que la douleur ne passe pas, qu'elle se colore de culpabilité, de colère, de honte, de perte de confiance ou de tristesse de n'avoir pas pu tout dire ou changer certaines choses...

Votre hypnothérapeute peut vous accompagner sur le chemin de la cicatrisation des souffrances, sur celui de la pacification du souvenir. 

Poser les actes ou les symboles, au moment opportun et au rythme propre à chacun, permet de donner du sens et de sortir des boucles traumatiques.

 

Aller ensuite, vers l'acceptation sereine de la réalité, est le chemin que je vous propose de parcourir ensemble.

Autres liens - articles et définitions :

Plus d'informations sur les autres thérapies brèves :