• myriamballarati

Les jeux psychologiques: se voir en train d'agir pour éviter de s'en prendre à l'autre

Le jeu psychologique, c'est-à-dire, les rôles que chaque personne revêt dans une conversation, nous donne l'occasion de répéter une séquence du passé, que nous avons développé une première fois, pour nous protéger d'une situation négative.

Ainsi, ce qui se joue, ce sont donc des émotions, les expressions d'un besoin, de part et d'autre et non réellement, le sujet de la conversation... Le jeu, ainsi mené, encore et encore, vient renforcé nos croyances sur nous-même, sur l'autre et sur le monde, et enferme dans une perception de la réalité...qui n'est pas la réalité.

Ici, le triangle de Karpman, dit "triangle dramatique" car il représente l'enfermement des deux personnes dans les rôles qu'elles endossent, souvent tour à tour, sans pouvoir en sortir...

Le persécuteur fait souffrir autrui pour tenter de canaliser ses propres peurs et douleurs. Quand on endosse ce rôle, on tente de s'imposer ouvertement en niant les sentiments de l'autre.

Le sauveur vole au secours d'autrui, même quand autrui n'a rien demandé. Quand on endosse ce rôle, on cherche à dominer en se rendant indispensable et l'on néglige ses besoins personnels.

La victime se sent impuissante et irresponsable, elle espère que quelqu'un soulagera son malaise interne. Quand on endosse ce rôle, on cherche à dominer en apitoyant autrui, croyant qu'on ne dispose pas des de ses propres ressources pour s'en sortir.

Alors comment en sortir?

Les thérapies brèves vous aident à adopter une posture d'observateur pour vous permettre de prendre conscience et de décoder ce qui se joue.

Je vous accompagne dans la compréhension de vos besoins et de vos valeurs qui ne sont pas respectés afin de vous aider à les reconnaître et d'adopter ainsi la posture juste et bonne pour vous, sans rendre l'autre responsable de ce qui se passe.

1 vue0 commentaire