• myriamballarati

Violences conjugales en recrudescence durant le confinement. Il faut arrêter de se taire!

Depuis le début du confinement, les services d’urgence à travers l’Europe ont enregistré une augmentation de près de 60 % des appels de femmes victimes de violences conjugales. En première ligne, les associations sont mobilisées.

Je vous accueille également au cabinet dans les meilleures conditions.


Les numéros nationaux: dès qu'il y a danger, il faut appeler le 115, actif jour et nuit, qui oriente notamment pour trouver des hébergements d’urgence (ou le 114,  mode de communication silencieux, avec envoi de SMS, destiné aux personnes sourdes et malentendantes). Il existe aussi le dispositif d’alerte pharmacie: se rendre dans une pharmacie (code «masque 19») qui fera le relais avec les forces de l’ordre.


La plateforme arretonslesviolences.gouv recense toutes les possibilités pour obtenir des informations, ou signaler, de manière anonyme, des violences et ce, 24h/24 et 7j/7.




2 vues0 commentaire